Avoir un avocat, dans quels cas ?

Pour l’entreprise et ses dirigeants, les aspects financiers et juridiques de leurs opérations se trouvent être des terrains sinueux. Les services d’un expert en droit d’entreprise et en cautionnement sont donc primordiaux. Dans un cas ou un autre, l’avocat sera chargé de défendre, de conseiller et d’assister l’entreprise tout au long de cela dans les cas suivants.

Entreprise en difficulté

Dans l’exercice des activités, une entreprise peut faire face à des difficultés pendant une période plus ou moins prolongée. Quel que soit le stade, la société doit faire appel à un avocat d’entreprise pour prévenir ou pour défendre les intérêts de celle-ci. Les avocats de https://www.avocaution-avocats.fr se trouvent être dans les cordes, d’une part pendant la phase de diagnostic, et de l’autre part pour fournir des solutions au cas où l’entreprise se trouve en cessation de paiements.

Dans le premier cas, cet expert en chiffre et en droit démantèle la situation de l’entreprise afin d’identifier les points de difficulté tels que les charges déséquilibrées, le niveau des créances, les vices dans les contrats, etc. Dans le cas annexe, l’avocat pourra l’assister pour les démarches juridiques auprès du tribunal du commerce. Aussi, il accompagne également l’entreprise dans la négociation des accords de refinancement, le redressement judiciaire, dans la procédure de conciliation, la procédure de sauvegarde. En définitive, les compétences de l’avocat d’entreprise s’attardent sur toutes les facettes de la restructuration de l’entreprise en difficulté.

Problème de cautionnement d’entreprise

Pour assurer le bon fonctionnement de la société, celle-ci ou ses dirigeants doivent recourir à l’emprunt pour financer les projets, les achats ou bail, etc. Souvent, l’opération requiert la qualité de caution personnelle, mais également une caution hypothécaire telle que la caution logement. Or, le cautionnement se trouve être un engagement à lourdes conséquences. Les négociations et les conditions des contrats sont dès lors une opération très chirurgicale. Ainsi, les conditions, les garanties, les effets et l’éventuel échec ou nullité de l’opération doivent déjà être réfléchis avant même la contraction de l’emprunt.

En particulier, avec un acte de caution solidaire, l’emprunteur et la caution peuvent rapidement se trouver dans des situations dangereusement ligotées. Effectivement, la plupart des bailleurs exigent une caution solidaire. Dans le cadre d’une location ou d’un bail, l’entreprise en difficulté peut rapidement se trouver en cessation de paiements, cas où le locataire se tourne vers la caution location au moindre impayé, avant même de poursuivre le locataire défaillant. Dans tous les cas, l’avocat spécialiste en droit d’entreprise et en cautionnement est dans les cordes pour accompagner l’entreprise tout au long du processus.

  • Nos partenaires