Le divorce : une situation particulièrement difficile

De nombreuses personnes tiennent à leur mariage. Et, il est difficile pour elles d'y renoncer même lorsque la relation avec l'autre se détériore. Pourtant il n'est pas toujours sain de s'entêter. Il est parfois préférable de penser au divorce.

Mais avant toute chose, il faudra collecter des informations sur le sujet. Pour cela, une aide precieuse les avocats à perpignan ne sera pas de trop. Il s'agit d'une décision sérieuse à ne pas prendre à la légère, notamment lorsque la décision vient d'un seul conjoint. D'ailleurs la seule évocation du sujet à l'autre s'avère déjà difficile pour certaines personnes.

Se payer les services d'un défenseur professionnel

Une personne visant à divorcer de son conjoint recueille souvent les avis de leurs proches. Mais tout au plus ils sauront trouver les bons mots pour la calmer. Pour l'aspect juridique, aucun ne fournira de meilleur conseil que l'avocat. La présence d'un avocat a pour effet de rassurer une personne bouleversée par les évènements. Elle trouvera en lui un allié de confiance avec qui parler calmement.

D'ailleurs il est tenu par le secret professionnel et ne divulguera pas les informations qu'il a entendues. Le client pourra s'exprimer librement sur ses intentions. Un avocat tient le rôle donné des consultations pour toute personne désirant des éclaircissements sur une disposition légale donnée.

En étant au courant des effets d'une décision, le client pourra alors agir avec plus de prudence ou de confiance afin d'éviter les complications. C'est le cas avec le divorce. La plupart du temps les époux veulent en finir au plus vite tout en défendant au maximum leur intérêt.

Plus de divorce devant le juge des affaires familiales ?

Selon notre droit positif, les conjoints choisissent entre deux voies pour mettre fin à leur liaison matrimoniale. Comme il s'agit d'une institution née de l'union de leur consentement, la même procédure permet de la dissoudre. Il y a donc un certain changement par rapport à l'ancien régime qui laissait au juge le dernier mot. D'ailleurs, une personne désirant se séparer de son conjoint n'est plus dans l'obligation de prouver une faute de ce dernier.

Plus encore les deux conjoints disposent du droit de convenir de divorcer librement. La nouvelle réforme du droit de la famille consacre désormais le divorce sans juge qui sera remplacé par le notaire. Le législateur transfère donc le règlement de la question aux auxiliaires de justice. Mais pour assurer la défense efficace des parties lors de cette procédure, il impose également l'assistance d'un avocat pour chacun. Le divorce devient donc un acte notarié.

  • Nos partenaires