Une partie très importante du droit de la famille

Le droit de la famille est assez riche en jurisprudence et en doctrine. Le divorce, notamment, a fait couler beaucoup d'encre chez nos professionnels juriste. Il existe des problèmes communs soumis à leur expertise. Mais ils proposent des solutions diversifiées notamment lorsque ceux-ci supposent un élément particulier. Le divorce est une construction que l'on a déjà retrouvée chez les Romains. Mais la condition de divorces favorisait les hommes. Ainsi un mari pouvait répudier sa femme d'une manière tout à fait unilatérale et sans rendre de compte à personne. Mais avec le temps les choses évoluent et ceux qui répudiaient leurs femmes s'exposaient à des déchéances politiques.

Le droit égalitaire à demander divorce

Le droit positif actuel, hérité du droit romain accorde plus d'importance à la famille et renforce les conditions de dissolution du mariage. Le principe de l'égalité des sexes influence également le divorce. Seules les causes légales ouvrent droit aux époux de demandeur le divorce à condition que le juge les entérine. Néanmoins certaines causes, le manquement aux devoirs matrimoniaux, lient en quelque sorte le juge.

Le divorce doit cependant n'être prononcé que pour un cas grave ou exceptionnel pour éviter les abus de la part des conjoints. Deux types de divorces s'offrent aux époux pour mettre fin à leur mariage. Mais le divorce par consentement mutuel conserve le plus la liberté des époux. Toutefois, il est soumis à des règles de fond et de formes plus rudes. Cette procédure est généralement la moins longue. Vous devez impérativement interroger votre avocat sur chaque type. Et pourquoi une avocate à paris pour vous aidez ?

Plusieurs causes légales pour introduire un divorce

Depuis le code de napoléon, nous disposons ainsi du droit de divorcer pour une cause déterminée. La loi consacre plusieurs motifs de divorce dans ce cas. Le plus connu de tous reste l'adultère. Mais à cette époque on reconnaissait aux hommes une certaine tolérance par rapport aux femmes. Chose inconcevable de nos jours. Désormais les mêmes conditions s'appliquent pour les deux gents. Vous pouvez également demander au juge de dissoudre vos liens conjugaux à la suite d'un excès, sévices ou encore des insultes d'une particulière gravité de la part de votre conjoint.

Et justement, qui ne connaît pas ces histoires classiques dans un vieux couple qui se supportent juste pour le bien de leurs enfants. Auparavant, si le juge ne prononçait pas le divorce, les époux continueraient une communauté de vie pénible. Avec l'aide-notable des avocats, la législation a évolué et permet aux époux désormais de mettre fin au mariage par un consentement commun.

  • Nos partenaires